Comment préserver votre capital osseux

Adopter tout au long de votre vie une alimentation équilibrée et riche en calcium.

Veillez à ce que votre alimentation vous apporte de la de la vitamine D, surtout en hiver. En effet la vitamine D est indispensable à la fixation du calcium.

Consommer des légumineuses (lentilles, haricots secs,…) des fruits secs et des poissons gras (saumon hareng…)

Maintenez un indice de masse corporelle normal ou avec peu d’écart.

Pratiquez une activité physique. L’exercice physique fortifie le squelette et les muscles qui le maintien.

Éviter de fumer, éviter l’alcool. L’alcool et le tabac augmente le risque d’ostéoporose et les fractures ostéoporotiques…

Pout aller plus loin…télécharger le guide

La douleur

Parlant de la douleur Khalil Gibran dit dans Le Prophète, « si vous pouviez maintenir votre coeur émerveillé devant les miracles quotidiens de votre vie, votre douleur vous paraîtrait aussi merveilleuse que votre joie ».
Khalil Gibran, Le Prophète.
Bon weekend

Comment reconnaître l’ostéoporose

Pour savoir si vous êtes atteinte ou non d’ostéoporose votre médecin mesure votre densité osseuse par radiographie ou ostéodensitométrie.

La radiographie permet de faire une estimation de votre capital osseux. Elle repose sur l’analyse du degré de transparence de l’os. La méthode comporte beaucoup d’incertitudes par rapport à l’ostéodensitométrie.
L’ostéodensitométrie quant à elle mesure la résistance de l’os.

Partant du principe que l’os sera plus ou moins fragile selon que son contenu en sels minéraux sera plus ou moins faible, l’ostéodentiométrie permet de déterminer votre capital osseux par la détermination quantitative des sels minéraux qui le compose.

La technique la plus utilisée est l’absorptiométrie biphotonique à rayons X.
On procède par des mesures de la colonne vertébrale et du fémur. Les résultats sont ensuite comparés
à des valeurs dites «normales», en fonction de votre âge.

La perte osseuse est un phénomène naturel lié au vieillissement mais la ménopause peut l’accélérer. Seule la prévention par l’adoption d’une bonne hygiène de vie (alimentation, exercice physique,…) peut vous éviter ou diminuer les effets de l’ostéoporose.

L’efficacité du traitement hormonale (THS) sur l’ostéoporose n’est plus à démontrer. Seulement il convient de peser le pour et le contre avant de prendre sa décision. Il existe aujourd’hui des alternatives naturelles avec moins de risques et d’effets secondaires.

Le Tilapia

Le Tilapia est un poisson que l’on peut dire originaire d’Afrique, de la famille des Cichlidés. Le lac Malawi, en Afrique de l’Est est l’un des grands réservoirs de Cichlidés au monde. Il fournit la plupart des marchés mondiaux de Cichlidés.

Vendu comme poisson exotique vous trouverez du Tilapia dans les magasins spécialisés. Plusieurs poissons portent cependant ce nom de Tilapia.

Le Tilapia est une sorte de carpe, mais bien que la ressemblance est frappante, la carpe et le tilapia sont deux espèces différents qui n’appartiennent à la même famille.

Sur le plan nutritionnel 100g de Tilapia vous apporte 134 calories, de la vitamine D, de la vitamine B12,de la niacine, et de nombreux minéraux dont le fer.

C’est une excellente source d’acide aminée et de protéines.
Extrait de 25 recettes

Comment guérir de l’incontinence

A la ménopause le déficit hormonale reste la principale cause d’incontinence. Mais elle peut aussi être le résultat de séquelles d’un accouchement. Des facteurs psychologiques peuvent aussi être à l’origine d’une incontinence à la ménopause.

Nous allons ici nous intéresser à l’incontinence due par le manque d’hormones qui est la plus fréquente en période de ménopause.

La ménopause est due à l’arrêt de la sécrétion hormonale. Au niveau génital, il s’en suit de ce manque d’hormones, une atrophie musculaire. Plusieurs organes subissent des modifications physiques.

Changement de position du méat urétral (orifice de l’urètre), les tissus urinaires deviennent fibreux et le tissu de soutien au niveau du plancher s’use.

En plus de ces modifications organiques, le manque d’hormones peut aussi entraîner une prolifération bactérienne qui peut à son tour entraîner une infection urinaire.
lire la suite

Alimentation anti-âge

Nous avons déjà parler des fruits et des légumes. Voici une liste d’aliments aux vertus rajeunissants.

– Les fruits (orange, citron, melon,trèfle rouge,myrtilles, godji,…)
– Les légumes (carotte, épinards,…)
– Les poissons gras (saumon, sardines,…)
– La viande maigre fraîche à consommer avec modération

Vous pouvez avantageusement remplacer la viande par le poisson, les œufs,les produits issus du lait, et les légumineuses.

Il ne vous reste plus qu’à confectionner vos plats.

Constipation, ballonnement,…comment faire face?

Au nombre des signes annonciateurs de la ménopause, les problèmes digestifs sont les plus difficiles à diagnostiquer. Avoir de la constipation, des ballonnements, etc. est quelque chose de courant, qui peut vous arriver à n’importe quel moment.

Alors quand il s’agit de problèmes digestifs qui sont en lien avec la ménopause, vous comprendrez pourquoi il vous sera difficile d’établir ce lien.

Les problèmes digestifs qui sont dus à la ménopause apparaissent suite à la diminution de la progestérone, qui a comme conséquence immédiate le ralentissement du system digestif.

C’est un peu comme si vous votre system digestif manquait d’énergie. Il va donc fonctionner très lentement, ce qui augmente le temps de la digestion. D’où les constipations fréquentes, les ballonnements et les indigestions.

Même si ces troubles de la digestion ne sont pas morbides, et peuvent se soigner rapidement, ils sont néanmoins gênants et vous pouvez être très mal à l’aise.

En début de ménopause, les changements hormonaux qui se produisent dans votre organisme ont des conséquences immédiates tant au niveau physique, que psychologique : trouble du sommeil, stress, bouffées de chaleurs et sueurs nocturnes, etc.

Autant de problèmes qui peuvent aussi perturber vos habitudes alimentaires, et vous emmener à avoir une certaine négligence dans votre alimentation.

Il sera difficile dès lors de déterminer avec certitude ce qui est à l’origine de vos problèmes digestifs. Mais à défaut de savoir la cause, vous pouvez envisager si vous êtes à la quarantaine de faire des cures de progestérone naturelle.
 
Administré à ce stade la progestérone peut calmer ces troubles. Vous trouverez certainement dans votre magasin de phytothérapie ou de diététique, des produits naturels prêt à l’emploi enrichis en progestérone, mais vous pouvez aussi utiliser certaines plantes. En effet une solution saine et naturelle sera la mieux adaptée, car susceptible d’apporter une solution globale.

Des tisanes de réglisse, mélisse, ou de pissenlit sont conseillées. Sachez aussi qu’une alimentation spécifique peut vous apporter de la progestérone. Toutefois, un surdosage de progestérone peut aussi entraîner des ballonnements.

Comment eviter l’ostéoporose

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’ostéoporose et de l’éternel débat sur la prévention. Peut-on éviter l’ostéoporose ou pas, cette question divise toujours les spécialistes.

Cependant il ne coûte rien de faire de la prévention. Vous ne vous porterez pas mal en ayant une alimentation équilibrée, et en pratiquant une activité sportive. Si cela n’aide pas à éviter l’ostéoporose, cela vous sera tout au moins bénéfique pour votre santé.

Nous pensons donc qu’il est de bon sens de suivre les recommandations des spécialistes sur la prévention de l’ostéoporose.

L’ostéoporose n’est pas spécifique à la ménopause. C’est plutôt une « maladie » liée au vieillissement. Probablement comme nous avons pu le lire dans certains ouvrages médicaux, la ménopause pourrait l’accélérer.

Les conséquences directes de l’ostéoporose seront les fractures. Cependant celles-ci auront des répercussions plus ou moins grave sur votre état de santé général, selon le type de fracture et la nature. Certaines fractures peuvent être handicapantes, et d’autres peuvent se soigner.

Vous trouvez dans le blog et le Guide d’autres articles sur l’ostéoporose.

La pré-ménopause

Elle correspond aux dernières années avant la ménopause. Généralement le niveau des hormones est très erratique et les symptômes sont souvent plus prononcés et vous pouvez en avoir plusieurs: bouffées de chaleur, menstruations irrégulières,sécheresse vaginale,sautes d’humeur,dépression , irritation…

Les troubles du sommeil peuvent s’amplifier à mesure que vous vous rapprochez de la ménopause. Le stress né de tous ces changements ménopausiques peut vous rendre inquiète et mal dans votre peau. Certaines femmes peuvent ressentir un sentiment de tristesse ou de nostalgie .

Mieux vivre votre ménopause