Le cul-de-sac vaginal

En cours de ménopause, il n’est pas rare qu’on souffre d’une baisse de libido ou encore de la dyspareunie.

Quand la libido est absente, ou quand vous soufrez à chaque fois que vous essayez d’avoir une relation sexuelle, connaître votre anatomie peut vous être utile, ne serait-ce pour adopter des positions qui atténue la douleur, notamment en cas de dyspareunie.

Le Cul-de-sac vaginal représente l’extrémité postérieure de la cavité vaginale.
On distingue trois zones dans cette cavité :
le cul-de-sac latéral
le cul-de-sac antérieur
le cul-de-sac postérieur sur lequel repose le col de l’utérus

Les cul-de-sac sont les parties les plus profondes du vagin. Ils séparent le col de l’utérus du vagin.

Deux de ces “sacs” contiennent des zones érogènes. La zone de l’AFE ( Anterior Fornix Erogenous) appelé couramment point A, et le point C qui se trouve dans le cul postérieur.

Certains sexologues distinguent 4 points vaginaux dont la stimulation peut créer de l’orgasme.
Le point G, le point A, le point P et le point C. (L’existence des points ou zones érogènes est encore un sujet polémique. (Voir notre article sur les zones érogènes).

Certaines femmes peuvent avoir de l’orgasme par la stimulation des culs-de-sac. Dans la position du “missionnaire”, le sexe masculin peut atteindre le cul-de-sac antérieur et dans la position “entrée arrière ”, il peut atteindre le cul-de-sac postérieur. (Voir l’article sur les positions sexuelles)

(Cet article est un extrait du Guide)