Alimentation anti-âge

Nous avons déjà parler des fruits et des légumes. Voici une liste d’aliments aux vertus rajeunissants.

– Les fruits (orange, citron, melon,trèfle rouge,myrtilles, godji,…)
– Les légumes (carotte, épinards,…)
– Les poissons gras (saumon, sardines,…)
– La viande maigre fraîche à consommer avec modération

Vous pouvez avantageusement remplacer la viande par le poisson, les œufs,les produits issus du lait, et les légumineuses.

Il ne vous reste plus qu’à confectionner vos plats.

Constipation, ballonnement,…comment faire face?

Au nombre des signes annonciateurs de la ménopause, les problèmes digestifs sont les plus difficiles à diagnostiquer. Avoir de la constipation, des ballonnements, etc. est quelque chose de courant, qui peut vous arriver à n’importe quel moment.

Alors quand il s’agit de problèmes digestifs qui sont en lien avec la ménopause, vous comprendrez pourquoi il vous sera difficile d’établir ce lien.

Les problèmes digestifs qui sont dus à la ménopause apparaissent suite à la diminution de la progestérone, qui a comme conséquence immédiate le ralentissement du system digestif.

C’est un peu comme si vous votre system digestif manquait d’énergie. Il va donc fonctionner très lentement, ce qui augmente le temps de la digestion. D’où les constipations fréquentes, les ballonnements et les indigestions.

Même si ces troubles de la digestion ne sont pas morbides, et peuvent se soigner rapidement, ils sont néanmoins gênants et vous pouvez être très mal à l’aise.

En début de ménopause, les changements hormonaux qui se produisent dans votre organisme ont des conséquences immédiates tant au niveau physique, que psychologique : trouble du sommeil, stress, bouffées de chaleurs et sueurs nocturnes, etc.

Autant de problèmes qui peuvent aussi perturber vos habitudes alimentaires, et vous emmener à avoir une certaine négligence dans votre alimentation.

Il sera difficile dès lors de déterminer avec certitude ce qui est à l’origine de vos problèmes digestifs. Mais à défaut de savoir la cause, vous pouvez envisager si vous êtes à la quarantaine de faire des cures de progestérone naturelle.
 
Administré à ce stade la progestérone peut calmer ces troubles. Vous trouverez certainement dans votre magasin de phytothérapie ou de diététique, des produits naturels prêt à l’emploi enrichis en progestérone, mais vous pouvez aussi utiliser certaines plantes. En effet une solution saine et naturelle sera la mieux adaptée, car susceptible d’apporter une solution globale.

Des tisanes de réglisse, mélisse, ou de pissenlit sont conseillées. Sachez aussi qu’une alimentation spécifique peut vous apporter de la progestérone. Toutefois, un surdosage de progestérone peut aussi entraîner des ballonnements.

Comment eviter l’ostéoporose

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’ostéoporose et de l’éternel débat sur la prévention. Peut-on éviter l’ostéoporose ou pas, cette question divise toujours les spécialistes.

Cependant il ne coûte rien de faire de la prévention. Vous ne vous porterez pas mal en ayant une alimentation équilibrée, et en pratiquant une activité sportive. Si cela n’aide pas à éviter l’ostéoporose, cela vous sera tout au moins bénéfique pour votre santé.

Nous pensons donc qu’il est de bon sens de suivre les recommandations des spécialistes sur la prévention de l’ostéoporose.

L’ostéoporose n’est pas spécifique à la ménopause. C’est plutôt une « maladie » liée au vieillissement. Probablement comme nous avons pu le lire dans certains ouvrages médicaux, la ménopause pourrait l’accélérer.

Les conséquences directes de l’ostéoporose seront les fractures. Cependant celles-ci auront des répercussions plus ou moins grave sur votre état de santé général, selon le type de fracture et la nature. Certaines fractures peuvent être handicapantes, et d’autres peuvent se soigner.

Vous trouvez dans le blog et le Guide d’autres articles sur l’ostéoporose.

La pré-ménopause

Elle correspond aux dernières années avant la ménopause. Généralement le niveau des hormones est très erratique et les symptômes sont souvent plus prononcés et vous pouvez en avoir plusieurs: bouffées de chaleur, menstruations irrégulières,sécheresse vaginale,sautes d’humeur,dépression , irritation…

Les troubles du sommeil peuvent s’amplifier à mesure que vous vous rapprochez de la ménopause. Le stress né de tous ces changements ménopausiques peut vous rendre inquiète et mal dans votre peau. Certaines femmes peuvent ressentir un sentiment de tristesse ou de nostalgie .

Augmenter le bon cholestérol

Ici il s’agit de veiller à diminuer le taux de triglycérides dans le sang autrement dit le mauvais cholestérol et donc d’augmenter le bon cholestérol ou  HDL-cholestérol.
 
Deux acides gras sont indispensables dans cette lutte contre le mauvais cholestérol. L’acide eicosapentaénoïque (EPA) et acide docosahexaénoïque (DHA).  Ces deux acides gras sont des précurseurs important dans le processus anti-inflammatoire.
 
EPA et DHA sont issus de la transformation de l’acide α-linolénique [alpha -linolénique (ALA)] plus connu sous le nom d’oméga3 contenu dans les végétaux.
 
L’acide alpha -linolénique est un acide gras essentiel, c’est-à dire  elle est indispensable à l’être humain et à tous les mammifères et ni l’être humain, ni les autres mammifères ne sont capables de la synthétiser. Il doit donc être apporté par l’alimentation.

Relativisez et observez une attitude positive

La période post-ménopause peut apporter un soulagement des symptômes. Mais chez certaines ces symptômes peuvent aussi continuer longtemps après pendant la période post-ménopausique.

Mais que votre post-ménopause soit une expérience sans symptôme ou un défis persistant, vous pouvez le vivre mieux en prenant soin de votre santé et en gardant une attitude positive.
Cet article est un extrait du guide