De la difficulté à diagnostiquer la ménopause

Généralement pour savoir si vous avez commencé votre ménopause, votre médecin vous prescrit des tests de LH (luteinizing hormone) (Hormone Lutéinisante) ou lutropine et FSH (follicle stimulating hormone) (hormone folliculo stimulante) ou follitropine.

Ces tests permettent d’évaluer le niveau de ces deux hormones qui permet à son tour de savoir dans quelle phase de votre cycle menstruel vous êtes (Phase folliculaire, Phase ovulatoire, Phase lutéale) ou si vous êtes en cours de ménopause, voire si vous êtes déjà ménopausée.

La connaissance du niveau de LH et FSH permet de savoir l’état des sécrétions des hormones œstrogènes et progestérone.

Seulement ces tests ne sont pas fiable à 100% on peut donc ne pas déceler un début de ménopause alors que vous commencez votre ménopause. Certains spécialistes affirment même que les tests de détermination du niveau de FSH et LH ne permettraient pas de prédire avec certitude la survenue de la ménopause.

Il est par exemple admis que l’augmentation du niveau de FSH met en évidence la baisse d’œstrogènes, or selon ces mêmes chercheurs, la production de FSH est aussi liée à l’inhibine.

On comprend dès lors qu’une augmentation de l’horrmone folliculo-stimulante peut effectivement être aussi lié à un défaut d’inhibine et non pas seulement d’œstrogènes. D’où la difficulté à diagnostiquer la ménopause à temps.

Les renseignements contenus dans ce blog ne sont pas exhaustives. Bien que nous prenions consciencieusement la prudence de vérifier la validité et l’exactitude des renseignements que nous donnons dans ce blog, afin de vous donner une information exacte et à jour, nous n’assumons aucune responsabilité quant à l’utilisation que vous pourrez en faire de ces informations.

La taille des seins est-elle importante?

Certains vous diront que vous avez passé l’âge, ou quelque chose comme laissez cela à votre fille !
Avoir une grande poitrine n’est pas qu’une question de petites jeunes qui seraient complexées et influencées par la mode et les mannequins.

Aujourd’hui on sait qu’ aussi bien les femmes que les hommes préfèrent des femmes avec une grosse poitrine.

Certes cette attirance est le plus souvent sexuelle, mais une poitrine bien développée c’est aussi une haute estime de soi, une grande confiance dans les relations intimes.

Une petite poitrine affecte plusieurs aspects clés de votre vie, comme la confiance en soi, la personnalité, et bien évidemment  les relations intimes.
Certaines recourent à la chirurgie, mais vous pouvez obtenir le même résultat avec Procurves Plus