Comment rester sexuellement active?

Plus de la moitié des femmes en période de ménopause se retrouvent avec une libido en sommeil. La sécheresse vaginale qui est inhérente à la ménopause contribue de beaucoup à cet état.

Sur le plan émotionnel la baisse des oestrogènes, à l’origine de tous ces chamboulements engendre du stress, des phases de tristesse, de dépression, …
Ce qui n’est pas pour arranger une situation déjà compromise sur le plan organique.

A ces facteurs d’ordre organique et psychologique, vient s’ajouter ce que l’on peut qualifier de conditionnement social.

La génération baby-boomers a révolutionné les mœurs sexuels, mais paradoxalement cette génération arrivée à la ménopause, semble avoir mis de côté leur sexualité.

La science a inventé le viagra, la DHEA et autre pilules et produits miracles pour permettre aux “messieurs” d’avoir une activité sexuelle continue, malgré le vieillissement.

La gente féminine a été quant à elle mis de côté par la science du sexe. On admet qu’ à partir d’un certain âge il est “normal” qu’une femme n’est pas des envies sexuelles.

Dans cet environnement peut favorable, qu’est ce que peut faire une femme en période de ménopause, pour entretenir une activité sexuelle ?
A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Verification *