Archives par mot-clé : fatigue

Ces deux plantes changeront votre vie

  • L’avoine ( Aven sativa)

25 à 50 grammes d’avoine le matin au petit déjeuner.

L’avoine est constituée de saponines, alcaloïdes, trigonelline, acide silicique, amidon et de nombreux sels minéraux dont le calcium.

Vous pouvez aussi l’utiliser en infusion. A raison de trois grammes d’herbes sèches pour 25 cl d’eau bouillante? Laisser reposer environ une dizaine de minutes? Prendre 3 à 4 tasses par jour.

  • Le Ginseng (Panax ginseng)

Le ginseng est une plante très riche en vitamine D, et en saponines. Les saponines sont des substances présentent dans beaucoup de plantes. Elles ont la spécificité d’avoir une structure chimique proche de celle des nombreuses hormones humaines.

Le pouvoir stimulant du Ginseng est connu il y a fort longtemps. Originaire de Chine le Ginseng a traversé les frontières. Aujourd’hui il figure parmi les plantes les plus utilisés contre l’impuissance.

Précaution

Le ginseng peut causer de l’hypertension et des insomnies. Il est donc conseillé de ne pas en consommer sur des longues périodes. Demandez l’avis d’un professionnel, il pourra vous le prescrire en fonction de vos besoins. Généralement il est recommandé de ne pas en consommer plus de six semaines.

Pourquoi faut-il faire un drainage ?

Le drainage est une technique employée par les naturopathes pour nettoyer l’organisme. Elle peut se faire par la prise de plantes, ou par des techniques de massage ou d’hydrothérapie.

Notre organisme fabrique naturellement tous les jours, des toxines qui proviennent de l’alimentation, des médicaments, du métabolisme cellulaire, des échanges entre l’organisme et le milieu extérieur…

Et tous les jours nous éliminons ces toxines par la sueur, les urines, les matières fécales, par la respiration. Nos organes appelés émonctoires, foie, reins, peau, poumons, se chargent donc dans les meilleurs des cas, de nous débarrasser de ces toxines.

Cependant il arrive pour une raison ou une autre, que cette fonction d’élimination ne soit pas ou peu assurée. Ce qui entraîne une accumulation de toxines dans l’organisme. Face à cet accumulation l’organisme va dans un premier temps mobilisé ce que les naturopathes appellent la force vitale pour éliminer cet excès de toxine.

Une surcharge  de toxine peut se manifester par de la fatigue intense, une baisse de libido , une toux, une diarrhée, des problèmes dermatologiques (acné, eczéma,…)…

Pour comprendre cette force vitale, on peut prendre l’exemple de la plaie qui cicatrisent tout seule sans aucune intervention, ou alors la blessure qui arrête de saigner sans aucune intervention.

Bien-sûre tout cela s’explique par la science, mais ce n’est pas l’objet de ce billet. Ce qu’il faut qu’on en tire de ces exemples c’est que dans certains cas l’organisme est capable de s’ autoguérir.

c’est là qu’intervient le drainage naturopathique, aider l’organisme à s’ autoguérir en lui débarrassant de ses toxines. La prise de complément alimentaire peut venir compléter un drainage.

Comment fonctionne un drainant ?

La principale fonction que doit avoir un drainant est la libération des émonctoires, en stimulant les fonctions d’élimination. Il existe comme nous l’avons vu ci-haut de nombreuses techniques de drainage, cela dépend de l’importance des toxines, et de votre naturopathe. On conseille généralement les drainages, au changement des saisons.

Sachez apprécier vos petits instants de bonheur

Certes vous vivez un moment très difficile, mais plutôt que de vous concentrer sur ce qui ne va pas, voyez plutôt les côtés positifs de la ménopause : Fin des règles avec leur lot de douleurs, fin de la pilule (vous n’aurez plus à vous préoccuper de contraception), retraite, départ des enfants, enfin une nouvelle liberté qui se profile.

Prenez du recul, détachez-vous des événements, de votre travail, de vos occupations mais aussi de vos préoccupations. Une activité « passe-temps » est le meilleur moyen de vous protéger contre le stress et ses conséquences.

Acceptez les critiques bienveillantes, même si vous avez peut-être l’impression que personne ne vous comprend, . Ne vous sentez pas viser personnellement par les problèmes qui vous arrivent dites-vous que vous n’êtes pas la seule à les avoir.

Nous avons souvent tendance à oublier ce que nous avons pour nous préoccuper de ce qu’on n’aimerait avoir. Dites-vous que vous avez la chance d’être en bonne santé. Ce qui vous semble sans importance et normal, peut être un trésor pour une autre personne.

Réapprenez à apprécier ce que vous avez! Beaucoup de gens cherchent toujours plus et ne sont jamais satisfaits de leur acquis. Ne soyez pas comme ces gens à la poursuite d’une quête infinie du « bonheur ». Le bonheur est en vous et non ailleurs.

Quelque soit ce que vous avez, qui vous êtes, qui vous servent ou qui vous servez, il y aura toujours quelque chose de plus que ce que vous avez, ou quelqu’un de plus important que vous. Vous avez des bouffées de chaleur qui vous rendent la vie impossible, oui c’est terrible et peut être un calvaire.

Mais que dire de celle qui vit au fond-fond du sahara sous un soleil de canicule avec comme seul lot de consolation l’espoir que le temps devienne un peu clément? Ne soyez pas comme le chien qui tourne en rond essayant d’attraper sa queue.

Certes il est normal d’aspirer à toujours de bien être, mais de temps en temps il faut savoir se poser, s’observer avec un regard externe, et faire le point  sur ce qu’on fait sur ce qu’on a acquit. Quelque soit votre situation, quelques soient vos difficultés, cherchez à voir l’opportunité qui s’offre à vous, ou la leçon à tirer.

Le monde, les événements, la conjoncture,…rien de tout cela ne s’est légué contre vous. Nous vivons tous des périodes difficiles qui sont des opportunités pour qui sait se mettre dans la bonne perspective. Les événements de la  vie sont en quelque sorte une question de point de vue. Soyez plutôt de celles qui voient le verre à moitié plein et vous aurez plus de chance de passer votre période de ménopause en toute sereinité.

Quels sont les premiers signes ?

A la quarantaine votre corps peut commencer à manifester des changements notables.

Moins de résistance physique, beaucoup de fatigue chronique, des règles irrégulières, humeur fluctuante… Cette période peut durer plusieurs années avant la ménopause.

Pour une femme qui a toujours eu des règles régulières, l’apparition des premières irrégularités après l’âge de quarante ans, devrait être un signe d’alarme.

La situation sera plus confuse pour une femme qui a toujours eu des règles irrégulières.

Mais il vaut mieux s’assurer auprès d’un médecin qu’il ne s’agit pas là des prémices de la ménopause.